Le Coronavirus en Chine : enjeux humains économiques et politiques.

Négocier avec les Chinois : partie 3, Processus de décision en Chine 3/6
7 octobre 2019

Le Coronavirus en Chine : enjeux humains économiques et politiques.

coronavirus-chine
#Chine

Extension du #Coronavirus en #Chine par l’OMS

 

 

Le Coronavirus en Chine : enjeux humains économiques et politiques. Ce titre résume toute la complexité de la situation que vit la Chine en ce moment

 

Les conséquences humaines

Le 5 février, 24 562 personnes infectées dans le monde, 3219 dans un état grave, et 493 décès, dont deux hors de Chine. Les personnes âgées sont les premières vicitmes. Un drame humain entrainant la peur, la suspicion, la révolte. Ces jours, un de mes amis Coréens a pris l’avion : son voisin ne voulait pas s’asseoir à côté de lui! Cette suspicion se rencontre non seulement vis à vis des Asiatique en général, mais aussi entre Chinois. Cette situation est tout à fait inédite, et les conséquences restent encore à venir…A quand un retour à la confiance?

#Chine #coronavirus Une autre conséquence de taille s’impose maintenant : jusqu’à présent, un pacte implicite signé entre le peuple Chinois et le gouvernement se fendille. ” Le Parti Communiste Chinois vous apporte la sécurité, la richesse, et vous, vous soumettez à sa loi”. Or ce pacte commence à montrer des signes de faiblesse… Autre élément marquant pour la société chinoise : les fêtes du Nouvel An Chinois, habituellement moment de réjouissances familliales, ont été supprimées. Pas de déplacements dans la famille, chez les voisins et amis. Une nouvelle année de mauvaise augure. Après une année du Cochon difficile  le signe du Rat apporte richesse et bonheur à qui sait s’adapter aux changements. La situation présente certes démontre de nombreuses difficultés. Néanmoins, je suis confiant quand à la capacité de résilience de nos amis Chinois.

L’économie.

#Coronavirus #Chine

Banque centrale Chinoisee à Péking

La bourse, après 10 jours de fermeture pour le nouvel an à chuté de 8%. Le plus haut taux en 5 ans. Foxconn, fournisseur privilégié d’Apple a indiqué qu’il n’ouvrait ses usines qu’après le 15 février, soit 10 jours de retard. Plus proche de nous, mes clients basés en France et en Suisse voient, à ce jour leur production en Chine retardée de 15 à 30 jours. Pendant l’absence obligatoire des employés, les entreprises continuent à leur verser les salaires. Commence à se poser la question du ” Jusqu’à quand ?”

 

Les entreprises occidentales s’inquiètent. Leurs stocks vont-ils suffire ? Après avoir transféré une grande partie de leurs productions en Chine, nos économies pourraient-elles se trouver à court de fournitures? Autant de questions qui dépendent de l’évolution du Coronavirus et mettent en exergue les faiblesses de notre système économique. La banque centrale chinoise a décidé d’injecter le 2 février 173 milliards de dollars pour soutenir l’économie. Ce geste démontre l’importance et la gravité de la situation.

La politique.

Dans un perpétuel souci de légitimité et de non-contradiction, le Parti Communiste Chinois (PCC) a tout d’abord étouffé l’information prvenant de Wuhan. Le 1er janvier 2020, huit lanceurs d’alerte basés dans cette ville

#Coronavirus #Chine

Xi Jingping et le coronavirus !

ont été emprisonnés pour avoir relaté leur inquiétude par rapport à ce nouveau virus. Le 30 janvier, ils étaient  relâchés, considérés comme des héros. La police de Wuhan était alors tenue responsable de cette erreur. Un juge de Pékin ajoute : « l’information délivrée par les huit personnes n’était pas fabriquée de toutes pièces ». Le 28 janvier, Li Kejiang, premier ministre, s’est déplacé à Wuhan afin de rassurer la population. Les réseaux sociaux sont entrés en effervessence : pourquoi le Président Chinois Xi Jingping n’est-il pas venu en personne ? Son prédécesseur, Hu Jintao, lors de l’épidémie du SRAS, et malgré l’Omerta de 3 mois sur le sujet, s’était déplacé. Pour les internautes, les contradictions du système apparaissent au grand jour.

 

Le PCC, a resserré son contrôle sur la politique, la culture, l’économie et la vie sociale des Chinois, sur fond de nationalisme. Cette image d’unité portée par un Président implacable est-elle en train de se craqueler ? La nation prend conscience que la censure nuit à toute contradiction, même quand celle-ci est justifiée ! Les recettes habituelles du PCC vont bien entendu continuer à fonctionner. Par exemple, la construction record d’un hôpital de 1000 lits en préfabriqué, à grand renfort de communication nationaliste, est une preuve irréfutable de l’utilisation des vieilles recettes. Outre son aspect fonctionnel, le message de cette opération de communication : faire oublier aux Chinois le pourquoi d’une extension aussi rapide du virus en les unissant autour d’un projet que seule la Chine peut réaliser. Après avoir fait pression sur l’OMS pour ne pas déclarer l’état d’urgence, l’appel à l’aide internationale de la Chine démontre enfin une certaine prise de conscience que le monde n’est qu’un village, et qu’il est également possible d’envisager avec plus d’humilité ses rapports avec les autres pays.

Rédaction : Marc Meynardi, le 5 février 2020

 

A propos de Chine-MMI

Nos services en Chine

Accompagnement de dirigeants et assistance aux négociations // vente externalisée, exportation et entreposage // formation du personnel chinois// sélection de fabricants et inspection qualité // création et implantation d’entreprises.

Pour un entretien d’1/4 d’heure gratuit, merci de me contacter :

Contactez-moi