Les oeufs de cent ans ou ou 皮蛋 (pídàn)

Chinese tourism
Tourisme Chinois : gare aux superstitions !
14 avril 2016
Tourisme en Chine et publicité
17 mai 2016

Les oeufs de cent ans ou ou 皮蛋 (pídàn)

Qu’est-ce qu’un oeuf de cent ans ?

La cuisine chinoise détient l’apanage du mode de préparation des oeufs : oeufs salés, oeufs marbrés aux feuilles de thé, et bien entendu, le très réputé oeuf de cent ans. Ce dernier est ainsi appelé par les Occidentaux, car les couleurs et odeurs que cet oeuf dégage sont pour le peu inhabituel. Ce fameux oeuf de cent ans se traduit en chinois par 皮蛋 (pídàn) qui veut dire Peau et oeuf, soit l’oeuf emballé.

Mais qu’en est il de ce Pi Dan, de sa naissance à notre bouche ?

Il est préparé dans une enveloppe de chaux, de paddy (riz non décortiqué), de cendres et parfois de thé.

EasychinaOn utilise des oeufs de cane, de poule et plus rarement, de caille. L’oeuf est ainsi laissé quelque semaines dans cet environnement. Comme vous le voyez sur la vidéo, le jaune devient vert, un peu crémeux, et le blanc, brunâtre translucide.

Il règne au sujet de l’oeuf de cent ans de nombreuses histoires quand à son origine, dont la plus vraisemblable : une canne aurait pondu dans un tas de chaux, et on aurait mangé l’oeur, (et peut-être la canne également).

Comment l’oeuf de cent ans se déguste-t-il ?

En général, il s’associe toujours avec de la sauce soja et du vinaigre brun de riz, très parfumé. Il se consomme aussi avec du soja frais et de la coriande. Il se consomme en amuse bouche, en entrée.

Quels odeur et gout ?

L’odeur est un peu amoniaquée et légèrement soufrée. En bouche, c’est un oeuf, également un peu amoniaqué, mais le jaune est plus “gras” et la gelée du blanc est assez ferme. Avec le soya et vinaigre, c’est un bouquet aromatique très intéressant.

La cuisine chinoise:

Chaque voyage en Chine me ravit : l’émerveillement des goûts, des couleurs, de l’imagination. Depuis des siècles, elle s’appuie sur équilibres Yin et Yang, les associations, les réactions entre les composants, tel l’oeuf de cent ans. L’art fait participe pour beaucoup à l’élaboration des mets. Et historiquement de nombreuses recettes sont nées des famines, guerres et tout type d’évenements créant le manque de nourriture.

Les touristes chinois et les Pidan

Quel rapport entre l’oeuf de cent ans et les touristes chinois : très proche. En effet, ce plat constitue pour les Chinois qui l’apprécient une réelle gourmandise. Si donc vous avez la possibilité d’en acheter dans un magasin chinois et le  servir avec sauce soja et vinaigre, vous saurez marquer un point essentiel à leur yeux.

Rédigé par Marc Meynardi, Easychina,  le 12 mai 2016