Airbnb et tourisme chinois.

Le tourisme chinois à la portée des professionnels.
Crise et tourisme chinois.
28 août 2015
Touristes chinois et commerçants
Touristes Chinois et commerçants.
17 septembre 2015

Airbnb et tourisme chinois.

Le tourisme chinois à la portée des professionnels.

Le tourisme chinois à la portée des professionnels.

Airbnb, une success story à l’Américaine… Un concept collaboratif d’hébergement pesant plus lourd que le groupe Accord, et ne possédant aucun bien hormis son site internet. Valorisation : 23 millions d’Euros, extraordinaire non ?

Ce pari osé a conquis les USA, et une bonne partie de l’Europe.

Qu’en était-il d’Airbnb et le tourisme chinois ?

La Chine, marché difficile, représentait pour l’entreprise californienne un potentiel immense. En 2014, les touristes chinois représentaient 109 millions de voyageurs nationaux et internationaux. Quelle stratégie la société de San Fransisco a-t-elle mise en place en Chine, quels sont les challenges qu’elle doit gérer?

Touristes chinois statistiques

Quelles stratégies ce géant de l’internet a-t-il mis en oeuvre pour s’implanter en Chine ?

1- La phase de compréhension du marché. Les questions culturelles sur ce type de sujet sont immense, et de nombreuses études et adaptations sont nécessaires. Airbnb cible en premier lieu les touristes chinois voyageant dans le monde entier, où 500 000 logements font partie du réseau Airbnb. Pour y parvenir, la phase de développement d’hébergement en Chine est un passage obligé.

2- Les questions liées à l’implantation de ce service en Chine. Le 19 Août 2015, le jeune fondateur Brian Chesky annonce un partenariat avec deux investisseurs chinois : Sequoia-China, créateur de Ctrip (leader de l’e-tourisme en Chine, générant 50% des OTA du pays) et China Broadband Capital (CBC). Afin d’intégrer au mieux le service auprès d’une clientèle chinoise, la société cherche un directeur local. Ce dernier aura pour mission d’adapter le service à la clientèle chinoise, mais aussi et surtout de fluidifier les relations avec l’administration chinoise. En effet, le pays est réputé pour contrôler activement internet. Des géants tels que Google ou Yahoo ont, malgré leur pouvoir financier, subit de difficiles revers. Une des conditions d’exercice du site auprès des autorités : donner libre accès à l’administration chinoise de sa base de donnée. Ainsi, les voyageurs chinois qui se rendent dans un hébergement à l’étranger via Airbnb, seront suivies par les autorités chinoises. C’était le prix à payer pour une installation du site en Chine.

Quels risques gravitent autour de l’implantation du site en Chine ?

1- Risques légaux. Comme toute entreprise de type collaborative, la législation des pays hôtes n’est pas encore adaptée. Les services d’Airbnb, ou d’Uber révolutionnent l’économie traditionnelle. La Chine ne fait pas exception. Des décisions légales soudaines pèsent sur l’entreprise comme une épée de Damoclès. L’origine de la société (USA) ne joue pas non plus en sa faveur : nationalisme oblige. A de nombreuses reprises et dans divers pays, Airbnb a du se plier à des contraintes légales. L’entreprise a accepté de payer des amendes et collecter la taxe de séjour, notamment à Paris dès le 1er octobre 2015. Cette tendance à une certaine éthique est louable et ne saurait être oublié par les autorités chinoises le moment venu! En espérant que cette éthique soit appliquée des deux côtés.

2- Les imitations Chinoises. Airbnb crée en 2008, a rapidement vu apparaitre un concurrent ; Xiaozhu et tourisme chinoisXiaozhu.com Ce dernier est aujourd’hui présent dans plus de 200 villes chinoises. Un autre concurrent, Tujia.com prend une rapide expansion. Il possède déjà 240 000 logements tujia et tourisme chinoisdans le pays, et sa valorisation s’élève à 1 milliard de dollars. Notez que l’un de ses actionnaire est le même que celui d’Airbnb (CBC). Ces deux concurrents majeurs existent tous deux depuis 2012, et ont déjà adapté par touches successives leur service au tourisme chinois. Airbnb doit faire ses expériences avec un handicap du au retard de l’adaptation du service au marché.

3- La raréfaction de l’offre d’appartements en Chine. Le travail de recherche de candidats aux système de co-sharing de la part de ses deux concurrents  Xiaozhu et Tujia a réduit la disponibilité de logements vacants. S’ajoute à cela une tendance économique : le prix croissant de l’immobilier depuis quelques années réduit l’acquisition de biens par des jeunes. Airbnb doit donc rendre son offre très attractive pour attirer les propriétaires désireux de partager leur appartement.

Le succès d’Airbnb auprès des loueurs et touristes chinois passe avant tout par une volonté d’adaptation de son service, et d’adaptation de son style de management. Le succès de la société californienne sur ce marché représente un test. Souhaitons lui bonne chance et succès sur ce marché plein de promesses.

Adresse du site Airbnb en Chine : zh.airbnb.com